Auteur(s)
Éditeur Grasset et Fasquelle
Parution
Spécificités 429 p. ; 21 x 14 cm ;
ISBN 9782246816874
EAN 9782246816874
Thème Littérature

4e de couverture

Pour Benoite Groult et son mari, Paul Guimard, amoureux de la mer et du bateau, acharnes de peche, l'Irlande - l'ile des fous et des saints - fut un coup de foudre. Dans ce Journal, tenu pendant vingt-trois etes, Benoite Groult celebre ce pays toujours a la veille d'une tempete ou il faut etre jeune, ou poete, ou ivrogne, ou fou amoureux pour survivre. Elle fait surtout le recit sans fard du trio amoureux qu'elle forme avec son mari et son amant americain, Kurt, rencontre en 1945 et retrouve dans les annees 60, avec lequel elle vit une intense passion charnelle. Nombreux sont les amis venus leur rendre visite : Francois Mitterrand, Elisabeth et Robert Badinter, Eric Tabarly, Regis Debray... De chacun, elle dresse des portraits saisissants de justesse et, parfois, de rosserie. Son humour n'epargne personne : pas plus ses filles que Flora, sa soeur, ou elle-meme. Elle porte un regard implacable sur le vieillissement de ses proches et sur le sien : Je me demande chaque matin ou est la verite : dans le miroir de ma salle de bains ou je suis a faire peur, ou dans celui de ma chambre, beaucoup plus flatteur... Si les glaces n'existaient pas, je serais sUure d'etre ravissante ! Drole, etonnant, bouleversant, ce Journal intime se lit comme le roman vrai de l'automne de Benoite Groult : on retrouve tout le talent de l'ecrivaine dans cet hymne a la liberte. Benoite Groult travaillait a ce texte, interrompu par la maladie et la mort... jusqu'a ce que sa fille, Blandine, reprenne le flambeau pour la ressusciter a travers ce livre posthume etabli selon sa volonte.

Accès directs :