Une étude Ipsos/CnL visant à mesurer et mieux comprendre les pratiques actuelles de la population française en termes de livre et de lecture vient de paraître. Elle analyse les pratiques, les perceptions ou les sources de prescription, et permet d'identifier les freins à la lecture et les leviers qui construisent les lecteurs.

En voici les principales conclusions :
- les Français se disent lecteurs ;
- le contexte familial pendant l'enfance a de fortes répercussions sur les pratiques de lecture;
- les Français reconnaissent lire moins qu'avant par manque de temps, notamment parce qu'ils pratiquent de nombreuses autres activités de loisirs ;
- ils souhaiteraient lire davantage et plébiscitent la lecture en lui reconnaissant de nombreux bénéfices : se faire plaisir, s'évader, se détendre et approfondir ses connaissances sont les principales motivations de lecture.

Publiée par le CnL, cette étude a été confiée à Ipsos qui a interrogé par téléphone un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française des 15 ans et plus. Ont été posées une trentaine de questions abordant les pratiques de lecture, les modes de procuration des livres, le rapport à la lecture, les loisirs.
Inscrivant son action dans la durée, le CnL continuera d'étudier régulièrement les relations entre les Français et la lecture. L'étude complète et une synthèse sont téléchargeables.

Accès directs :