Mika Biermann et Didier da Silva seront en résidence dans les établissements pénitentiaires de Draguignan et Tarascon à partir du mois d'octobre.

Dans le cadre de sa mission de développement de la lecture et de modernisation des bibliothèques carcérales, l'Agence a proposé à La Marelle (Marseille) de l'accompagner dans ce nouveau projet de résidence dont le dispositif est singulier et inédit : les deux écrivains ne résideront pas dans l'établissement proprement dit, mais dans une “chambre de garde” à proximité.

Ils y passeront du temps et mèneront, en direction des personnes détenues, des activités artistiques (ateliers de lecture, d'écriture, etc.), sociales (permanence d'écrivain public à la bibliothèque par exemple), culturelles (rencontre autour de leur œuvre, programmation de 3 cartes blanches avec des intervenants occasionnels – philosophes, scientifiques, artistes...). Par ailleurs ils participeront, autant que faire se peut, à la vie de l'établissement - du côté des détenus, mais également du personnel.

Le programme de la résidence est construit avec chaque auteur et chaque service d'insertion et de probation (SPIP) en fonction des envies, des possibilités et des attentes du public. Les créations des personnes détenues seront publiées dans la revue de La Marelle, et l'auteur devra produire un texte également publié par La Marelle.

 

Deux auteurs en résidence : Didier da Silva à Tarascon, Mika Biermann à Draguignan

Didier da Silva, écrivain, poète et critique pour le théâtre, habite à Marseille depuis toujours (1973). Il sera hébergé au Centre de détention de Tarascon. Sa résidence débutera par une rencontre littéraire et graphique de prise de contact le 21 septembre prochain avec François Matton, dessinateur et écrivain. Cette première rencontre, qui intervient quelques semaines avant le début de la résidence, est conçue comme une mise en bouche.

 

Mika Biermann est romancier, plasticien et médiateur pour les musées de Marseille. Né en RFA (Allemagne) en 1959, il vit depuis 1986 à Marseille où il a appris un français mâtiné d'accent du sud. Il sera accueilli dans la toute nouvelle Maison d'arrêt de Draguignan. Comme mise en bouche, il a préparé une courte vidéo de présentation très décalée qui sera diffusée sur le canal vidéo interne à la maison d'arrêt. La résidence débutera en octobre pour s'achever en décembre.

 

Pourquoi le choix de la résidence artistique ?

D'une manière générale, la résidence artistique est un axe dynamique assez récent dans les projets d'aménagement culturel. Elle permet de mettre les artistes et la question de la création au cœur de problématiques spécifiques aux lieux, aux territoires et aux publics, tout en s'inscrivant dans un temps plus long. Elle s'est développée de manière continue en région ces dernières années en raison d'une politique volontariste et conjointe de la Drac et du Conseil régional.

La Marelle, structure entièrement dédiée à l'accueil et à l'accompagnement de résidences d'auteur, met en œuvre nombre de projets en région. Pour plus d'information : www.la-marelle.org

Retrouvez toute l'actualité (à lire, à écouter, à voir) de la mission Carcéral de l'Agence sur sa toute nouvelle page dédiée : www.livre-paca.org

Derniers Titres parus de Mika Biermann

couverture du livre Roi

Roi

Beau comme l'antique. Turpidum, la bien nommee, est la derniere cite etrusque independante. Larth, son roi a peine sevre, se sent un peu perdu dans son decorum fatigue. Sous...

En savoir plus

couverture du livre Lettres nomades. Saison 5

Lettres nomades. Saison 5

Lettres Nomades rassemble les textes issus de la residence litteraire organisee par Escales des Lettres dans le Nord Pas-de-Calais. Des textes ancres sur un territoire Avec...

En savoir plus

couverture du livre Booming

Booming

Apparus dans un incendie de soleil levant sur l'horizon flamboyant, Lee Lightouch et Pato Conchi (le grand maigre et le petit gros), silhouettes familieres et pourtant...

En savoir plus

Derniers Titres parus de Didier Da Silva

couverture du livre Toutes les pierres

Toutes les pierres

Pour Didier da Silva la litterature n'est pas simplement a trouver dans les histoires mais aussi dans les figures qui peuvent devenir obsedantes. Dans cet opus compose comme...

En savoir plus

couverture du livre Nos humanités

Nos humanités

Dirigée par le grand histoirien Robert Frank, illustrée par la toute jeune artiste Caroline Souffir, une Histoire de l'Humanité toute en illustrations pop : planches...

En savoir plus

Accès directs :