Voici bientôt un an que la librairie Lettres Vives de Tarascon a changé son point d'encrage. Un déménagement que les libraires appelaient de leurs vœux depuis longtemps ; voilà qui est fait ! C'est donc avec un immense plaisir qu'Éric Dumas et Didier Falleur accueillent désormais leurs clients dans un endroit spacieux, adapté aux nombreux passages. Retour sur les enjeux de ce récent changement… et sur la belle aventure puisqu'une cinquantaine de personnes – clients, voisins, amis, partenaires – ont participé à ce transfert, qui charriant les livres, qui montant les étagères, qui triant, classant, organisant ! Une véritable fourmilière s'est spontanément créée, permettant aux volumes entassés de se déployer et trouver place dans un nouvel écrin et d'y être mieux repérés. (Pour avoir une idée de ce déménagement festif : cliquez ici)

Créée en 1997 dans 65 m2, la librairie peut enfin, grâce au soutien du CnL et de la Drac, bénéficier d'un espace conséquent à même de contenir un fonds de 13 000 références, un coin salon confortable, un coin rencontre digne de ce nom, un très grand coin jeunesse ! Soit les 180 m² d'une ancienne droguerie entièrement rénovés, dédiés au plaisir de la lecture, répartis en secteurs bien repérables.
Lettres Vives a également opté pour la récupération en donnant une seconde vie au mobilier jeunesse d'une librairie fermant ses portes à Montreuil. Du développement éco-citoyen en quelque sorte.

Déjà estampillée du label LIR décerné par le ministère de la Culture, la librairie a pu consolider des partenariats avec des mairies alentours et une dizaine de bibliothèques, et s'il en était besoin, mesurer encore le capital sympathie dont elle jouit avec les 150 personnes venues fêter la nouvelle installation.

Forte de ce nouveau souffle, l'enseigne est maintenant en capacité de multiplier les temps forts, et d'inviter auteurs et lecteurs à se rencontrer dans un cadre convivial. C'est ainsi que fin juin dans le cadre des fêtes de la Tarasque, Lettres Vives invitait qui voulait à se joindre à trois journées de rencontres avec des auteurs tels que Madeleine Choquet, Gilbert Chalançon, Claude Roux, ou les éditions Géné Provence. Le temps d'un week-end, chacun a pu participer aux débats et dédicaces, mais surtout échanger sur une passion commune grâce à des libraires impliqués dans cette chaleureuse relation, stimulant le conseil, l'échange et la proximité avec le public.

Un sacré pari pour une librairie indépendante ! Souhaitons-lui la meilleure chance qui soit.

Accès directs :