Situé en plein cœur du centre-ville d'Arles depuis juin 2015, l'Archa des Carmes abrite une librairie spécialisée dans la poésie, le livre d'artiste et la petite édition, une galerie de dessins et d'art graphique, et l'atelier de fabrication des éditions Les Arêtes.

Ce lieu atypique - géré par l'association Les amis des Arêtes - met en avant des éditeurs indépendants, des artistes, des auteurs... Comme le résume Sandrine Pot, sa créatrice : « L'Archa cherche à rassembler dans un espace unique des voix de femmes et d'hommes, leurs réalités, et leurs imaginaires, et toutes les questions afférentes ».


Le projet de la librairie : « constituer un fonds soigneusement choisi »

Nichée dans une ancienne chapelle du XVIIe siècle, la librairie s'étend sur près de 110 m2. Dans une ambiance chaleureuse et aérée, près de 2 000 titres dédiés à la poésie et au livre d'artiste, un petit fond d'occasion, de grands classiques, des coups de cœur de la libraire, des étagères classées par éditeurs, d'autres par auteurs, des livres à ne manier qu'avec des gants... « Ce lieu est une véritable opportunité pour promouvoir et diffuser la poésie et les petits éditeurs. Il faut rendre accessible ces œuvres au plus grand nombre, des textes restant souvent très confidentiels ou réservés à un public d'avertis ».

L'objectif de Sandrine Pot est d'enrichir encore le fonds de poésie, et de l'étendre aux sciences humaines. Avec l'idée de travailler au maximum en dépôt pour s'affranchir des contraintes des délais de paiement et soulager sa trésorerie : « Il est difficile de faire vivre un fonds de poésie même en le payant à 60 jours fin de mois. Ce sont des œuvres qui nécessitent du temps ».


Un lieu qui « vit à travers les artistes et son animation »

L'Archa des Carmes organise régulièrement des expositions et des rencontres/lectures - autour de nouveaux titres des éditions Les Arêtes ou d'artistes qui exposent - annoncées sur sa page Facebook.

« Avant d'être une aventure personnelle, ce lieu est une histoire collective ; il vit à travers les artistes et son animation. »

 

[Crédit photo : Jean-Marc Peytavin]

Accès directs :